Promenons-nous à Rio de Janeiro #2

Encore après un soir de match (France-Suisse), pour vous emmener un peu plus loin dans la découverte de Rio de Janeiro.

dessin_animauxdubresil

Après Copacabana, le Centro et le Corcovado, suivez-moi dans le sud de la ville.

Le pain de sucre

Du Corcovado, on voit cette drôle de montagne qui borde la mer : Pão de Açúcar (le Pain de sucre).

paindesucre3_614
Ce nom viendrait de sa ressemblance avec la pain de sucre mais il pourrait venir d’une déformation d’un nom indien « Pau-nh-Acuqua » signifiant « montagne haute isolée ». On raconte que les normands qui s’installèrent dans la baie en 1555 la surnommait la « motte de beurre ».

Haut de 396m, le Pain de Sucre offre une vue très complémentaire de celle du Corcovado.

paindesucre_614
Il va de soi qu’il est préférable d’y aller un jour de ciel dégagé. Même avec cela, vous pourrez, comme nous, vous retrouver avec un nuage accroché à la montagne qui tourne autour sans s’en dégager.
Pour y grimper, il faut prendre 2 téléphériques successifs (pas ceux comme sur la photo :)). La montée totale se fait en 10min et coûte 55 BRL – reals brésilien – (environ 20€).

paindesucre2_614

Lors de la balade, nous avons fait la charmant rencontre de petits singes appelés sagui.
Nous étions attendris de voir leur petite tête toute marrante. Hélas, ce sont des espèces qui ont été introduites par l’homme et aujourd’hui ils dévastent et perturbent l’équilibre dans les espèces locales.

 Le parque Lage et l’Instituto nacional de Belas Artes.

Alors que l’HRME et moi avions l’intention de visiter le jardin botanique, on s’est retrouvé face à une porte close : le jardin fermait tous les matins depuis mi-mars pour travaux. Nous nous sommes rabattus sur le parque Lage et ce ne fut pas pour nous déplaire.

ecole_614

La demeure, aujourd’hui abritant une école des Beaux-Arts, appartenait à un industriel Enrique Lage et sa femme, chanteuse, Gabriela Bezanzoni. Pendant les années 1920, Lage fait appel à un architecte italien Mario Vodrel et Salvador Payols Sabaté pour les peintures intérieures.
C’est à partir de 1960 que le jardin devient public et on peut se balader à travers cette mini-forêt tropicale.

ecole2_614

Le lieu est superbe. Ce fut un de nos lieux préférés.
Entre la maison et sa cour intérieure et toute cette végétation sauvage, il se dégageait presque une ambiance mystique. En plus, comme il pleuvait un peu ce jour et que la maison s’adosse à une montagne, les nuages longeaient les toitures. Les étudiants de cette école ont accès un lieu génial pour leurs sujets.

Le jardim botânico

A quelques kilomètres du parque Lage, vous trouverez le jardin botânico.

jardinbot2_614

Palmiers de 30m

Parc de 140ha, il abrite plus de 8 000 espèces d’arbres et plantes tropicales.

jardinbot_614

jardinbot3_614

Ce n’est normalement pas la période la plus optimale pour visiter ce type de lieu, puisque nous étions en automne et ce n’était plus la saison des fleurs.

Nous devons ce jardin botanique à João VI de Portugal, qui crée en 1808 ce jardin d’acclimatation pour des plantes venant de quatre coins du globe.

Suite au prochain épisode ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>