Promenons-nous à Rio de Janeiro #1

Quel meilleur moment que ce soir de match France-Honduras pour vous parler de Rio de Janeiro, ville mythique du Brésil. :)

favela2_614

Rio de Janeiro signifie « Rivière de Janvier ». On raconte que les conquérants portugais ont pris la baie de Rio pour l’embouchure d’une rivière et comme ils étaient en janvier, ils ont décidé de l’appeler « Rivière de janvier ».
Pas compliqués les mecs. ;)

On appelle les habitants de Rio de Janeiro les cariocas. Le nom vient du tupi, langue d’un peuple aborigène du même nom et signifie la « maison de l’homme blanc ».
Rio est composé d’environ 6 millions d’habitants, dont, dit-on 25% vivent dans les favelas.

Deuxième plus grande ville du Brésil (après Sao Paulo), Rio de Janeiro se découpe en  plusieurs quartiers : le Centro, Lapa, Santa Tereza, Gloria, Flamengo, Laranjeiras, Flamengo, Urca, Copacabana, Ipanema, Leblon, Jardin Botanico, etc.

J’ai eu l’opportunité de m’y rendre 2 semaines en avril dernier (L’HRME avait une mission professionnel à Sao Paulo et nous avons décidé de nous retrouver à Rio pour quelques jours de vacances.)
Visite en images.

Notre hôtel se trouvait dans le quartier de Copacabana, juste en face du métro Sigueira campos.
On nous avait fortement conseillé de se loger à proximité d’un métro et en effet, il est préférable; déjà par sécurité, mais aussi parce que les distances peuvent être assez grandes.

vuedel'hotel_614

Vue sur le Corcovado

Après une petite journée de voyage (vol de 12h), je suis arrivée à 18h à Rio.
La nuit tombait déjà : nous sommes en automne chez eux en avril. Mais les températures étaient encore assez hautes (entre 20 et 30°C).

Copacabana

Le 1er jour, nous avons essayé de nous familiariser avec le quartier et nous avons été nous balader sur la plage de Copacabana.

copa_614

C’est l’unique photo que j’ai car je ne me baladais jamais avec mon appareil photo sur la plage.
Certes, il faut être prudent et ne pas se faire trop remarquer avec des choses tape-à-l’oeilmais après coup, j’aurais dû prendre mon appareil surtout en plein jour et le matin.

Ce qu’il y a d’incroyable avec cette plage, c’est la juxtaposition de la mer et de la montagne.
Par contre, coté architecture, j’ai été un peu déçue : des barres, hôtels en bord de plage.
Je m’attendais à autre chose.

Le Centro

Le 2e jour, nous avons pris le métro pour rejoindre le nord de Rio et découvrir le Centro.
Le Centro est un quartier assez business. La journée (et notamment le midi), c’est full de monde. Par contre le soir, cela peut être désert et c’est un quartier fortement déconseillé.

centro1_614

centro3_614

En haut à droite, le Mosteiro de Sao Bento

centro2_614

Le Mosteiro de Sao Bento est un couvent fondé au 17e siècle par des moines bénédictins avec sa petite église.
Rentrez-y pour le paradoxe entre sa façade simple et son intérieur riche et chargé en boiseries.

centro4_614

 Igreja Nossa Senhora de Candelaria

Igreja Nossa Senhora de Candelaria est une des églises les plus luxueuses de Rio. Elle mélange différents styles : baroque, Renaissance, tout cela dans la tradition portugaise.

Nous avons pris notre pause déjeuner à la Confeitaria Colombo.
Chic et immense, cette brasserie-salon de thé est superbe avec ses moulures, sa verrière, ses lumières et ses grands miroirs. Leur carte est top et les sandwichs que nous avons pris excellents. Je vous recommande chaudement le lieu.

Il faut préciser que la viande à Rio est excellente. Il s’agit essentiellement de filet de boeuf et ils en mettent partout !
Il doit être difficile d’être végétarien dans ce pays.

centro5_614

Après, nous sommes rentrés dans le coeur de Rio : Ruas de Ouvidor, Rosario, Rua de Carioca et alentour.
Enchainement de rues piétions, façades colorées, ces ensembles symbolisent un Rio élégant du 19e siècle.
C’est un quartier « artistique » entre les bouquinistes et les instruments de musique.

centro6_614

Le Corcovado

corcovado3_614

Troisième jour, nous sommes allés à la conquête du Christ rédempteur du Corcovado.

Situé à 704 m, le Corcovado offre une vue sur toute la baie de Rio.
C’est l’ingénieur brésilien Heitor Silva qui envisage la construction du Christ rédempteur; la statue est dessinée par Carlos Oswald et réalisée par le sculpteur français Pau Landowski (dans les ateliers de Boulogne-Billancourt, puis acheminée en pièces à Rio).  Elle fait 30m.

Il faudra 5 ans pour venir à bout de cette construction : de 1926 à 1931.

corcovado1_614

 

corcovado2_614

Ce sera tout pour aujourd’hui.
On reprend la visite dans une semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>